Accueil A la une Le Laboratoire CERADD a procédé à la dissémination des données d’Afrobaromètre sur...

Le Laboratoire CERADD a procédé à la dissémination des données d’Afrobaromètre sur « Pauvreté et découverte minières au Sénégal »

0
PARTAGER

Le laboratoire Carrefour d’Etudes et de Recherches-Action pour la Démocratie et le Développement (CERADD) de l’Université Gaston Berger, en collaboration avec le bureau Saint-Louis du Forum Civil, a organisé le mercredi 26 décembre 2018 à l’hôtel Rogniat Nord un atelier de dissémination des données du Round 7 d’Afrobaromètre qui a porté sur le thème : « Pauvreté et découverte minières au Sénégal ». Cette rencontre, présidée par Madame Aïda Mbaye DIENG, Adjointe au Maire de Saint-Louis a vu la participation des délégués des quartiers de la commune de ladite ville.

Le Professeur Babaly SALL, Coordonnateur du CERADD et par ailleurs Coordonnateur du réseau Afrobaromètre au Sénégal, a rappelé l’objectif de l’atelier qui est de partager les résultats de recherche avec les concitoyens dans le but de faire un plaidoyer pour une gestion efficace des ressources gazières et pétrolières. L’étude met donc en exergue, « les attentes, les enjeux, mais aussi les peurs par rapport à la découverte de ces ressources », a-t-il soutenu.

A la suite du Professeur SALL, le Docteur Ousmane NIANG, membre d’Afrobaromètre, a présenté les résultats de la recherche menée au Sénégal du 02 au 31 décembre 2017. Parmi les principaux résultats de l’étude on peut retenir :

  • Les populations pensent que les ressources découvertes aideront à financer le développement futur du Sénégal ;
  • Les populations pensent, toutefois qu’il existe des risques liés à la découverte des ressources gazières et pétrolières. D’une part, elles sont dubitatives quant à la gestion transparente de ces ressources et craignent leur monopolisation possible par les pouvoirs publics. D’autre part, elles affirment majoritairement qu’il y a des risques probables de conflits politiques/sociaux susceptibles de résulter de la gestion de ces ressources ;
  • Les populations préconisent un modèle inclusif de gestion des ressources entre le gouvernement, les collectivités locales et les communautés à la base.

Monsieur Latyr FALL, responsable du Forum Civil à Saint-Louis, a félicité le CERADD et le réseau Afrobaromètre pour « l’importante recherche » qui, selon lui, « prend en compte les préoccupations des populations par rapport à l’exploitation du gaz et du pétrole au Sénégal ». C’est à ce titre qu’il a magnifié la pertinence des données recueillies tout en appelant au renforcement du partenariat entre l’université et la société civile dans le cadre de cette dissémination, afin que les ressources pétrolières et gazières « ne soient pas une malédiction pour le Sénégal ».

Au nom du Maire de Saint-Louis, madame Aïda Mbaye DIENG, a salué l’initiative de l’organisation du séminaire de dissémination tout en reconnaissant la pertinence des résultats de la recherche et leur importante dans l’orientation des gouvernants par rapport aux préoccupations des populations sur la gestion de ces ressources. A ce titre, elle a pris l’engagement de transmettre ces données aux autorités municipales.

Après les différentes allocutions, un moment d’échanges entre les participants a mis fin au séminaire.

 

Par UGB

COMMENTER POUR DONNER VOTRE OPINION

Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
S'il vous plait, mettez votre nom ici