Accueil Actualités La sonde Dawn s’est éteinte autour de la planète naine Cérès

La sonde Dawn s’est éteinte autour de la planète naine Cérès

0
PARTAGER

La sonde de la Nasa qui a visité l’astéroïde Vesta et la planète naine Cérès a cessé de fonctionner faute de carburant.

Le 1er novembre 2018, la Nasa a annoncé que la sonde Dawn était définitivement perdue, faute d’hydrazine, le combustible qui lui permet de maintenir son antenne orientée vers la Terre pour communiquer avec elle et l’aidait à orienter ses panneaux solaires vers le Soleil pour se recharger. La nouvelle était attendue depuis quelques mois et jusqu’au bout, l’engin a continué à photographier et à explorer la planète naine Cérès qu’elle a atteinte en 2015.

Eleven years. Billions of miles. Extended expeditions to two worlds from the dawn of our solar system, Vesta and Ceres. Now my mission has come to an end. To all the people who made this journey possible, thank you. https://go.nasa.gov/2AG17Pa 

Voir l'image sur Twitter

My mission has ended—but the science hasn’t. Explorers will study my data for decades to come, while missions like @OSIRISREx, @NASANewHorizons and others will continue their own quests to explore the solar system’s other small worlds. Follow @NASASolarSystem for the latest. pic.twitter.com/fXQNkW9zFf

Des mondes révélés

Lancée en septembre 2007, la sonde Dawn s’est d’abord dirigée vers l’astéroïde Vesta. Avec un diamètre moyen d’environ 530 km, c’est le deuxième plus gros corps céleste de la ceinture d’astéroïdes, cette bande située entre Mars et Jupiter et contenant la majorité des astres de ce type du système solaire. Vesta est une sorte de petite planète inachevée : une protoplanète dont la croissance a été stoppée sous l’influence de la géante gazeuse, Jupiter. La sonde Dawn a atteint sa cible en 2011 et est resté en orbite autour pendant presque un an mitraillant sa surface de photographies et d’autres mesures qui ont permis de réaliser la première carte géologique complète d’un astéroïde.

Après son séjour autour de Vesta, Dawn s’est dirigée vers la planète naine Cérès autour de laquelle elle s’est placée en orbite en mars 2015. Avec un diamètre de 950 km, Cérès est le plus grand corps de la zone. Mais il n’avait jamais été exploré avant la visite de Dawn. La sonde a ainsi révélé un monde beaucoup plus complexe qu’imaginé auparavant. Un monde qui abrite probablement de la glace dans son sous-sol et en quelques endroits de la surface, ainsi que des molécules organiques.

Un satellite pour des dizaines d’années

Depuis juillet 2018, Dawn s’est placée à 35 kilomètres d’altitude et a collecté des images et d’autres données scientifiques à partir de ce point de vue sans précédent. Les premières photographies qu’elle a envoyées vers la Terre commencent à être disponibles (quelques-unes sont à découvrir dans le diaporama ci-dessous). Des instruments ont également effectué l’analyse des émissions de rayons gamma et de neutrons qui reflètent les variations dans la composition chimique de la couche supérieure du sol.

Mais cette campagne de mesures s’est donc brusquement achevée et Dawn restera placée sur cette orbite très stable pendant plusieurs décennies devenant ainsi un satellite artificiel de cette planète naine. Un atterrissage ou un écrasement sur Cérès a en effet été exclu car la sonde n’a pas été suffisamment bien stérilisée et risquerait de contaminer le sol de Cérès avec des microbes terrestres. De nombreuses semaines seront encore nécessaires pour rassembler les dernières données récoltées depuis septembre et elles occuperont les scientifiques planétaires pendant encore quelques années.

Source: Sciencesetavenir

COMMENTER POUR DONNER VOTRE OPINION

Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
S'il vous plait, mettez votre nom ici