Accueil Actualités Khadimoul Moustapha CAB SENE de l’UVS, major du concours d’entrée à l’Ecole...

Khadimoul Moustapha CAB SENE de l’UVS, major du concours d’entrée à l’Ecole des sous-officiers de la Gendarmerie, en Administration des Réseaux

0
PARTAGER

La communauté de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) s’est réjouie de cette nouvelle performance d’un de ses étudiants et salue son abnégation. Monsieur Khadimoul Moustapha CAB SENE, étudiant en Master 1 Mathématiques Appliquées et Informatique (MAI) option Système Réseau et Infrastructure Virtuelle (SRIV) vient de réussir avec brio le concours d’entrée à l’Ecole des sous-officiers de la Gendarmerie nationale.

La nouvelle est d’autant plus agréable qu’il sort major de ce concours très élitiste. « C’est un honneur et une satisfaction pour ma part car en 2013, lorsque je suis venu à l’UVS, ce n’était pas facile, mais j’ai su garder la confiance en moi-même et envers cette institution », a-t-il confié. A cette époque rappelle-t-il,  personne ne pouvait croire qu’un étudiant de l’UVS sortirait major au concours de la gendarmerie. Aujourd’hui, c’est chose faite ».

Celui qui se décrit comme un élément brut de l’UVS apprécie à sa juste valeur l’enseignement reçu de la première université numérique publique du Sénégal. « Je suis un pur produit de l’UVS. Je n’ai jamais songé à une autre école de formation. Cela montre tout simplement la bonne qualité de la formation reçue ». Plus jeune, Khadimoul Moustapha CAB SENE a toujours rêvé d’être un médecin ou de servir dans l’armée. Le second vient de se réaliser de la plus belle des manières. Sa force, il la puise de son père, ancien membre des forces de l’ordre. Il est à la fois un coach et un mentor pour lui. C’est logiquement qu’il suit aujourd’hui ses pas.

Plusieurs épreuves étaient au menu pour le concours. Il s’est déroulé en trois phases et comprenait les épreuves physiques, les épreuves écrites, les épreuves psychotechniques et enfin les entretiens. Chacune d’elles étant éliminatoire, il fallait avoir le maximum de point pour rester dans la course.

Des projets plein la tête

Des projets, le futur sous-officier n’en manque pas non plus. En rapport avec sa formation à l’UVS, il ambitionne de développer une plateforme web et une application qui permettra de retrouver les objets perdus comme les cartes d’identité. Ce n’est pas tout. Monsieur SENE nourrit aussi l’idée de créer une plateforme qui éviterait aux usagers les longues attentes dans les centres d’état-civil pour un certificat de naissance ou un casier judiciaire. « Il suffit de remplir le formulaire à partir de la plateforme en mentionnant l’institution la plus proche de son domicile pour récupérer son document », explique-t-il. Ainsi, plus besoin de se déplacer, même pour le paiement du service en ligne.

Bien qu’admis à ce concours d’entrée, Khadimoul Moustapha CAB SENE ne compte pas s’arrêter en si bon chemin avec l’UVS. Parallèlement à sa formation à l’Ecole des sous-officiers de la Gendarmerie, il compte obtenir son Master en Système Réseau et Infrastructure virtuelle. Logique quand on veut concrétiser des projets visant à faciliter certaines démarches administratives au grand public. Cette motivation singulière, il tient à la transmettre à ses camarades de l’UVS. « . J’appelle mes camarades à croire en eux-mêmes et en leur formation à l’UVS. Elle leur donne les moyens de saisir les opportunités qui s’offrent à eux et de concourir pour n’importe quelle école prestigieuse. C’est seulement dans cette dynamique qu’on pourra réussir dans la vie. »

Mamadou Alpha SANE

COMMENTER POUR DONNER VOTRE OPINION

Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
S'il vous plait, mettez votre nom ici