Accueil A la une Binette SECK parmi les 33 femmes qui font avancer les innovations technologiques...

Binette SECK parmi les 33 femmes qui font avancer les innovations technologiques en Suède

0
PARTAGER

Notre compatriote Binette Seck vient d’être distinguée par l’organisation Orten.io, une des plus importantes organisations suédoises dans l’entreprenariat, parmi les trente-trois femmes qui font avancer les innovations technologiques en Suède.

Le prix qui vient d’être décerné par l’organisation Orten.io, spécialisée dans l’entreprenariat, à la Sénégalaise, Binette Seck, récompense des femmes qui changent l’image de la scène technologique suédoise, notamment des fondateurs de grands groupes, des entrepreneurs, des employés et des investisseurs. Ces acteurs engagés bousculent l’ordre établi qui, jusqu’ici, réservait le leadership dans l’univers des nouvelles technologies aux hommes. Dans une note d’information qui nous est parvenue, les organisateurs précisent que cette distinction vise à reconnaître et à élever ces leaders féminins inspirants, mais aussi à montrer la diversité du secteur technologique suédois. Mme Seck, « première sénégalaise » à recevoir ce prix, travaille à l’Académie royale suédoise des Sciences de l’ingénierie et se passionne pour la technologie durable par la compétence. Elle s’attèle au quotidien à établir des ponts entre le monde universitaire, des affaires et politique. La lauréate sénégalaise est également dotée d’une « riche expérience » dans la formation des jeunes entrepreneurs, l’évaluation, l’encadrement, la gestion de projet et le coaching. Elle a également travaillé dans la gestion des exportations, notamment en étant spécialiste des marchés asiatique (Chine, Malaisie et Inde) et africain.

Consciente que l’avenir de l’Afrique ne pourra se bâtir sans les nouvelles technologies, son rêve est de contribuer à l’érection au Sénégal, d’un secteur des nouvelles technologies fort, en particulier avec une place de choix réservée aux femmes. Des siècles de retard pourront, selon elle, être rattrapés en quelques décennies, grâce à un fort investissement dans les nouvelles technologies, qui trouvent des applications dans tous les domaines de développement, santé, éducation, agriculture, commerce, industrie, etc. Mme Seck pense que les gouvernants n’ont pas le droit de passer à côté de cette « formidable » opportunité.

Bon sang ne saurait mentir dit l’adage. Elle dit avoir hérité sa passion pour les technologies de son père ; arrivé à Stochkolm dans les années 80, avec en poche deux diplômes d’ingénieur et de finances obtenus à Paris. Ce pionnier du secteur de l’automatisation dans la compagnie de transports en commun de la capitale suédoise, n’avait d’ailleurs d’autre ambition, que de construire une infrastructure similaire de haute technologie dans son Sénégal natal. Elevée dans cet environnement où se mêlent savoir et curiosité, c’est naturellement que Mme Seck a pris passion pour l’ingénierie et pour tout ce qui touche aux nouvelles technologies.

A l’instar de sa ville de naissance Stockholm, Mme Seck rêve de voir Dakar capitale des nouvelles technologies en Afrique, un véritable Hub qui sera la locomotive de l’économie numérique africaine. Pour ce faire, Mme Seck travaille sur de nombreux projets qui visent à construire des ponts entre les entrepreneurs Suédois et Sénégalais, mais également pour attirer des entreprises suédoises à investir dans le développement des nouvelles technologies au Sénégal. Son vœu le plus cher est de contribuer à l’essor au Sénégal, d’une nouvelle génération à l’avant-garde des nouvelles technologies, en particulier de jeunes femmes qui contribueront au développement du Sénégal et de l’Afrique.

Abdou DIAW

COMMENTER POUR DONNER VOTRE OPINION

Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
S'il vous plait, mettez votre nom ici