Accueil A la une Affaire invention d’armements: L’ingénieur Serigne Matar BA, aurait déjà empoché une subvention...

Affaire invention d’armements: L’ingénieur Serigne Matar BA, aurait déjà empoché une subvention de 75 millions de FCFA

1
PARTAGER

Selon des sources proches du dossier, le ministère en charge de la recherche et de l’Innovation a  déjà versé, dans le cadre du contrat qui le lie à  Serigne Matar BA depuis 2014, la somme de 75 millions de nos francs.

 Selon toujours nos sources, ce montant « exceptionnel » accordé au  projet de recherche de Serigne Matar BA aurait permis à l’achat des machines-outils, de logistiques, de l’installation du laboratoire de recherche et de production de prototypes expérimentaux. Enfin, précisent nos sources, cette subvention aurait aidé à monter le laboratoire ayant permis les travaux de Serigne Matar BA.

 Certainement, les services techniques du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation apporteront des éclaircissements sur ces sorties  médiatiques de l’ingénieur en génie  électromécanique.

Pour rappel, Serigne Matar BA impute les difficultés de sa société, «Skimikamiya Industries»  au non versement d’une subvention de l’Etat qui ne serait jamais arrivée.

STISENEGAL suit de plus près cette question et vous reviendra avec plus de détails.

COMMENTER POUR DONNER VOTRE OPINION

Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. Que cache le Ministère de l’enseignement Supérieur de la recherche et de l’innovation (MESRI) ?
    La mauvaise foi est de rigueur quand il s’agit de se laver à grande eau et masquer des incompétences.

    Dans un communiqué paru sur STI, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) a décidé de jeter le discrédit sur un digne fils du pays, patriote hors pairs Serigne Mactar Ba.

    1- Avant de venir aux faits également, il convient de rappeler au Ministère qu’il ne leur est pas demandé d’apporter une quelconque aide à skimikamiya industries, mais d’honorer sa part du contrat signé en octobre 2015. Et je crois que dans notre contribution, nous nous adressions à Son Excellence Mr le Président de la République pour l’intérêt supérieur du Sénégal.

    Maintenant Parlons peu et bien.

    1- Mr Serigne Mactar Ba a fait ses premiers essais en 2000, il était encore élève au prytanée militaire de St-Louis. Aucun des témoins n’a disparu. Ils sont encore là!

    2- Serigne Mactar Ba produit des fusées-roquettes depuis 2008 et donc bien avant ce régime. Et en 2013, Son Excellence le Président de la République Mr Macky Sall disait dans une lettre adressée à Mr Ba : « … vous m’avez fait parvenir une video qui illustre les tests des premiers propulseurs de fusées que vous avez réalisés au Sénégal…. »

    La subvention brandie par le MESRI date de 2014 et le Ministre lui même par courrier officiel manifestait sa satisfaction en ces termes: « Les résultats issus de la mise en oeuvre de la première phase du projet XXXX sont plus que satisfaisants ». Et d’ajouter toujours dans la même lettre » Comme vous le savez, nous avions de poursuivre les travaux dans une deuxième phase afin de permettre à notre pays de tirer le maximum de profit de ce projet particulièrement stratégique. Ainsi je voudrais vous inviter ainsi que toute l’équipe qui travaille sur ce projet au niveau du ministère des forces armées, à une séance de travail le 8 Juin 2017 le 08 Juin 2017 à 10hr à mon cabinet« .

    3- Comme cité dans votre communiqué, un nouveau contrat a été signé en Octobre 2015 face aux résultats plus que concluants de la première phase et le Ministère s’était engagé à financer « l’étude de l’amélioration de la lance-roquettes multiples et la conception d’un véhicule blindé de combat » pour un montant de 100 millions ». Eh bien nous sommes en Novembre 2018 donc plus de 3 ans et aucun franc n’a été versé à Monsieur Ba.

    4- Y aurait-il eu un détournement d’objectif?

    Le communiqué semble l’ avouer en nous disant que : » les ressources destinées aux subventions du FIRST ( Fonds d’Impulsion de la Recherche scientifique et technologique)ont, en priorité, été mises à la disposition des projets sélectionnés à l’issue de l’appel à candidature en 2016″.

    Pourtant Monsieur Ba n’a reçu aucune notification l’informant de cette nouvelle donne ou ce « new-deal » formaté à son insu.

    Il est important ici de préciser que le contrat était tripartite. Et les deux autres parties en l’occurrence Monsieur Mactar Ba et L’armée en parfait patriotes se sont mis au travail en engageant leurs propres fonds et aujourd’hui elles ont rempli leur part du contrat.

    5- Le sens du patriotisme de Mr Ba ne pourrait être remis en cause, lui qui a restreint le marché de son entreprise et son expertise à son pays car dit il: » Cela me ferait mal que l’on pointe sur le Sénégal un missile que j’aurai fabriqué ».

    6- Maintenant nous vous accorderons une chose: « le MESRI n’est pas directement responsable des difficultés de Skimikamiya Industries ». Seulement si la part du contrat du MESRI avait été respectée, Skimikamiya Industries n’aurait pas eu à engager ses propres fonds dans le projet et se serait résolûment tournés vers ses activités de production….

    7- Enfin nous croyons qu’il est une fois de plus inélégant de vouloir salir cette fierté nationale qu’est Serigne Mactar Ba. Que le MESRI prenne ses responsabilités et édifie les Sénégalais sur l’utilisation des 100 millions annoncés pour le financement du projet, s’ils ont été décaissés.

    Au nom du patriotisme et de la Justice!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
S'il vous plait, mettez votre nom ici